Entre 19472, entre le cabaret de la Rose Noire à Paris et la gare de Saint-Dizier, six personnes que rien ne destinait à se rencontrer se retrouvent mêlées au sabotage d'un train allemand. Lucile, une jeune secrétaire aux Chemins de Fer, Fanfan, son frère, pétainiste, Gilbert, leur ami, cheminot communiste, Rupert, un officier allemand, Nini sa maîtresse, chanteuse de cabaret, Etienne son fils mal aimé, et Noral, une agent de Londres vont se croiser, se déchirer, s'aimer, se trahir.... Certains mourront, d'autres sortiront grandis de cette aventure. L'époque est sombre, les héros pas forcément ceux que l'on croit.

Histoire et Mémoire

En 1942 la domination Nazie s'étend sur toute l’Europe.

En France cette période a suscité beaucoup d’interrogations et a laissé beaucoup de doutes aujourd'hui encore non résolus.

Collabo, résistant, les rôles ont été distribués par l’Histoire de façon tacite.

Mais comment choisir son camp ?

Avait-on vraiment le choix ? 

Mesurait-on les conséquences ?

Destin ou fatalité ?

Et nous qu’aurions nous fait à leur place ?

Ce sont ces questions, au-delà du temps que pose Quand la guerre sera finie.

Comment résonnent-elles aujourd’hui ?

© 2020  Compagnie Aries - Tous droits réservés -